12 astuces pour écrire un article de blog qui déboîte

le persona marketing pour cibler ses prospects

Des articles de blog, il en existe des milliards. De bons articles, un peu moins.

Chaque jour, des millions d’articles sont publiés sur le web. L’internaute surfe très vite de page en page et vous n’avez que quelques secondes pour le convaincre de rester sur votre site.

Alors, il va falloir envoyer du lourd et écrire un article de blog qui sort du lot, qui donnera envie au visiteur de votre site de lire la suite. Et pour cela, vous devez juste lui offrir le meilleur article de blog qu’il ait jamais lu.

Alors : comment faire mieux que bien ?

Je vous donne 12 astuces imparables pour rédiger le meilleur article de blog de votre vie !

1. Écrire un article de blog doit répondre à une intention de recherche

Quel est votre objectif lorsque vous lisez un article de blog ? Répondre à une question, en savoir plus sur un sujet, trouver une solution à votre problème…

Mettez-vous dans la peau de votre internaute. En quoi votre article de blog va-t-il répondre à sa problématique ? Si vous avez réalisé une étude de persona, la réponse vous arrivera très vite.

Vous devez toujours garder cela en tête tout le temps de votre rédaction. Votre sujet doit être votre fil rouge. Que pouvez-vous apporter à votre lecteur ? Votre article doit comporter une vraie valeur ajoutée et fournir une réponse à une question, des solutions à un problème.

2. Accrochez votre lecteur dès les premiers mots

Rappelez-vous toujours que vous n’avez que quelques secondes pour convaincre votre lecteur. Autrement dit, vous n’aurez pas de seconde chance !

Donnez à votre article de blog un titre accrocheur

Votre premier défi : faire cliquer l’internaute sur votre titre. Pour cela, écrivez un titre court, accrocheur, qui affiche clairement la promesse.

Plusieurs techniques ont fait leurs preuves :

• Les chiffres : 12 astuces pour…
• Les mots forts qui promettent un avantage : transformer, rapidement, simplement, gagner,…
• Le secret : 5 choses que vous ignoriez sur…
• L’étude de cas : comment cet homme a réussi à…
• Votre propre expérience : mes secrets pour…
• L’explicatif : tout savoir sur…

Rédigez une introduction béton !

Yes ! L’internaute a cliqué sur votre lien, irrésistiblement attiré par votre titre.
Ne le décevez pas !

8 secondes : c’est le temps dont vous disposez pour le convaincre de rester sur votre page.

Votre introduction doit être courte mais annoncer la couleur : que va-t-on trouver dans votre article ? C’est la méthode de la pyramide inversée : on commence par la conclusion et on développe ensuite les arguments.

3. Aérez et structurez le contenu de votre article

C’est un fait : la lecture sur écran est beaucoup moins attentive que la lecture sur papier.

Si votre internaute se retrouve face à des tartines de texte, vous avez peu de chances qu’il lise votre article en entier, aussi intéressant soit-il.

Aérez votre texte visuellement

Pour cela, pensez à :

• rédiger des paragraphes courts : 3 à 4 lignes maximum
• associer une idée (et une seule) à un paragraphe
• utiliser les listes à puces
• intégrer des visuels : images, vidéos, infographies… Je vous donne ici mon top 5 des banques d’images gratuites.

Structurez votre article en plusieurs parties

Utilisez les sous-titres sur plusieurs niveaux pour structurer votre texte. Les titres des paragraphes devront être SEO-friendly et comporter des mots clés + des balises Hn (je vous parle de l’optimisation SEO en point n°7).

Le nombre de mots idéal pour un article de blog

4. Combien de mots pour un article de blog ?

La bonne longueur pour un article est celle qui lui permettra d’être lu jusqu’au bout.

Vous l’avez compris, il n’y a pas de longueur type. Toutefois, en terme de SEO, on recommande d’écrire un article de blog de minimum 700 mots.

Si cela suffit amplement pour certains sujets, d’autres peuvent atteindre les 1500 voire 2000 mots. Tout dépendra de ce que vous avez à dire !

5. Donnez du rythme à votre texte

Faites des phrases courtes et éliminez tous les mots inutiles qui encombrent vos phrases. Utilisez la voix active, plus dynamique que la voix passive.

Simplifiez vos phrases au maximum. Utilisez les mots justes plutôt que les adverbes et locutions qui alourdissent le texte.

Par exemple :

• « ce produit va considérablement vous aider dans votre routine » : « ce produit va transformer votre routine »
• « notre entreprise est la première à s’être engagée… » : « nous sommes précurseurs dans… »

Vous comprenez le principe ? Vous devez utiliser des mots forts, impactants, pour captiver votre lecteur.

6. Donnez des preuves de ce que vous avancez

Apportez des preuves à votre discours avec des études sérieuses (et de préférence, récentes), des références, des témoignages d’experts.

Vous pouvez vous référer à des sites web dans votre domaine d’activité, mais aussi des livres, des faits d’actualité. Veillez à bien sélectionner des sources ayant preuve d’autorité dans votre domaine.

optimiser son article de blog pour le SEO

7. Optimisez votre texte pour le SEO

Pour écrire un article de blog, il y a un critère important à prendre en compte : le référencement naturel.

Le SEO (ou Search Engine Optimization) est l’ensemble des techniques qui vont apporter du référencement naturel à votre texte et l’aider à se positionner en bonne place sur les pages de résultats Google.

Les mots-clés d’un article de blog

Les mots-clés correspondent à des requêtes saisies par les internautes dans la barre de recherche Google (ou autre moteur). Pour que votre article ait des chances d’être vu, et donc lu, il doit être optimisé sur un ou plusieurs mots-clés.

Mais attention ! Des mots clés trop généralistes et concurrentiels ne feront que vous fondre dans la masse. Dans certains cas, il vaut mieux miser sur ce que l’on appelle la longue traîne.

Exemple : vous êtes un vendeur de chaussures.
N’espérez pas atteindre les premiers résultats avec votre fiche produit optimisée sur « escarpins ». Il y a déjà bien trop de contenus sur ce mot-clé. En revanche, « escarpins noirs à bout carré » a déjà plus de chances de vous rendre visible, puisque vous ciblez une requête moins concurrentielle.

Plusieurs méthodes peuvent vous aider à sélectionner les mots-clés pertinents pour votre article de blog. L’outil de plannification de mots-clés Google est l’une des solutions possibles, et elle présente le gros avantage d’être gratuite !

Les balises Hn

Les balises Hn s’appliquent sur les titres et sous-titres de votre texte.
Ce sont ces balises qui seront lues par les robots de Google, avant le reste du texte. Il est donc important de les soigner et d’y intégrer à la fois votre mot-clé principal ainsi que des mots-clés secondaires qui viendront appuyer votre sujet.

• H1 correspond au titre de votre article. Il n’y a donc qu’un H1 dans une page web.
• H2 correspond au 1er niveau de sous-titres
• H3 au second niveau
• H4 au 3e niveau
• Etc.

Le champ sémantique du texte

Vous avez intégré vos mots-clés dans votre texte et surtout dans vos titres, c’est très bien.

Maintenant, il va falloir expliquer aux robots de Google de quoi parle votre article pour qu’ils sachent dans quelles catégories vous positionner.

Il faut pour cela utiliser ce que l’on appelle le champ sémantique, c’est à dire un ensemble de mots qui gravitent autour de votre thématique.

Par exemple :

• Le champ sémantique pour « papeterie» : stylos, papier, cartouches d’encre, fournitures scolaires, classement…
• Le champ sémantique pour « parfumerie » : fragrances, eau de toilette, maquillage, beauté, parfum, soin…

Il existe des outils pour vous aider à constituer votre champ sémantique. 1.fr est l’un des plus connus et il est facile d’utilisation.

8. Créez du maillage interne

Le maillage interne représente les liens entre les différentes pages de votre blog. Non seulement c’est un point important en SEO, mais il va également inviter vos lecteurs à naviguer sur d’autres pages de votre site.

Essayez de conserver une certaine logique : ne faites pas de maillage juste pour faire des liens. Ceux-ci doivent s’amener subtilement, de manière intelligible et sans abus. Essayez également d’ancrer vos liens sur des mots-clés.

9. Intégrez un appel à l’action dans votre article de blog

Normalement, votre article de blog est sensé répondre à un objectif :

• prendre un rendez-vous
• acheter un produit
• s’inscrire à une newsletter
• télécharger un livre blanc
• demander un devis…

Si vous n’invitez pas vos lecteurs à le faire, ils n’iront pas chercher d’eux-mêmes dans votre site et auront tôt fait de le quitter !

Alors insérez un bouton, un gros bouton, avec un appel à l’action clair.

10. Le rôle des métadonnées : soignez-les !

Ceci est une capture d’écran d’un résultat sur Google. Voici ce que sont les métadonnées :

Bien rédiger ses métadonnées

Le title reprend le titre principal de l’article mais ne doit pas être identique. Il doit faire au maximum 70 caractères et comprendre le mot-clé principal.

La métadescription, ce sont les quelques lignes qui doivent donner à l’internaute l’envie de cliquer. Elle doit également comprendre le mot-clé principal et ne doit pas excéder les 155 caractères.

Ces deux éléments sont ultra importants car ce sont eux qui vont donner envie à l’internaute de cliquer. Alors soignez-les particulièrement !

Le title et la métadescription se saisissent dans le backoffice de votre site web au moment de l’intégration de votre article.

11. Relisez-vous !

Une fois, deux fois, ou plus, autant que nécessaire. La relecture va vous permettre de :

• corriger toutes les fautes d’orthographe, de syntaxe, de frappe
• éliminer tous les mots inutiles qui alourdissent vos phrases
• revoir la ponctuation si nécessaire
• contrôler que vous n’avez pas oublié une idée importante dans votre texte.

Les fautes sont pénalisantes, non seulement pour l’expérience utilisateur (votre crédibilité est mise à mal) mais aussi pour votre SEO. Aidez-vous si besoin d’un correcteur d’orthographe, voire faites appel à votre entourage pour relire.

12. Jetez un œil à la concurrence

En fait, cette étape est préalable à toutes les autres, mais j’ai choisi de la citer en dernier parce qu’elle ne doit pas conditionner tout le reste.
Regardez ce que font les blogs concurrents placés en première page des résultats sur la même requête.

Pas pour copier, mais pour faire mieux.

On appelle cela la méthode 10X content, autrement dit 10X meilleure. Meilleure par son contenu, par ses sources, par son optimisation. N’ayez ni peur, ni honte d’aller voir ce que font vos concurrents, c’est le jeu de la planète web !

Prêt à rédiger LE meilleur article de blog ?

En appliquant ces 12 conseils, vous devriez plutôt bien vous en sortir !

La partie SEO reste toutefois très technique. L’appel à un rédacteur web freelance est une solution qui vous permettra d’obtenir des résultats plus rapidement et surtout de vous dégager du temps.

Besoin de conseils, d’un devis, contactez-moi !